Undress Like A Princess

21 oct

La semaine dernière, j’ai craqué pour un ensemble Princess Tam Tam d’un esprit féminin, aérien et volupteux qui me rappelle le sac du petit bonhomme du film L’été de Kikujiro. Vous me direz « Je ne vois pas le rapport », mais si, je vous jure tout est dans les ailes et dans le coté un peu super héros !

L'été de KiKujiro

Princess Tam Tam

Pour découvrir l’esprit Princess Tam Tam, c’est sur leur site !

Undress Like A Princess

Périple Sicilien / étape 4: Agrigente

14 oct

Jour 8

Épopée en bus pour rejoindre Agrigente (Syracuse / Catane / Agrigente). On perd les cartes postales en  route !  Écrites, sans timbre. Je comptais sur une bonne âme sicilienne pour acheter quelques timbres et les envoyer…mais rien ! Je suis extrêmement déçue…

Pour cette dernière étape de notre voyage, nous avions décidé de nous faire plaisir en prenant une chambre avec vue sur la vallée des temples et la mer. Wahou ! La chambre en elle-même n’est pas géniale, mais la vue et la terrasse du petit-dej suffisent pour faire du B&B Atenea 191 une bonne petite adresse !

A peine arrivés, on repart aussitôt pour une promenade dans les ruelles escarpées de la vieille ville. Toujours avec la mer en vue au bout des ruelles … Juste magnifique !

Jour 9

Dernier jour en Sicile… on profite une dernière fois de la mer sur la plage de San Leone. Surtout, on laisse passer la chaleur et on attend la fin de journée pour aller visiter la vallée des temples.

17h, on commence à crapahuter sous le soleil tombant: temple d’Héraklès, temple de la Concorde, temple d’Héra, temple de Zeus, , temple de Castor et Pollux. La lumière s’adoucit et la magie apparait. Nous avons l’impression d’être hors du temps…

Temple de Zeus

Temple de Zeus

 
 
BONNES ADRESSES AGRIGENTE
 
Hotel Atenea 191 - via Atenea 191
Doubles 65-85euros
info@atenea191.com

Périple Sicilien / étape 3: Syracuse

10 oct

Jour 5: Catane > Syracuse

On commence la journée par le trajet en bus Syracuse/Catane avec 1 heure d’attente de bus… En effet, le bureau de la compagnie de bus distribue les mauvais horaires et le bus de 11h30 n’existe pas ! On attend celui de 12h30 !

Dès notre arrivée à Ortigia, on part se promener dans cette veille ville somptueuse et on s’accorde un moment baignade sur une des petites plages de l’ile au niveau de Forte Vigliena… Pas de sable mais une structure au dessus des rochers pour s’allonger, pas top mais cela fait du bien de se rafraichir !

On termine cette petite journée toute simple en dégustant des antipasti avec une bière fraiche près de Fontena Aretusa en admirant le coucher de soleil sur la baie.

Coucher de Soleil Baie de Syracuse

Coucher de Soleil sur la Baie de Syracuse

Jour 6: Syracuse

Aujourd’hui, c’est journée plage !! Direction Fontene Bianca à quelques kilomètres de Syracuse : mer transparente et chaude ! On fait du rien et c’est bien ! :)

Soirée sur le port avec un pique nique d’antipasti préparé par nos soins: olive, mozzarella, saucisson, jambon de parme, jambon blanc, salami (et même qu’il est bon) accompagné de Limoncello… La vie est douce… Dans la nuit noire, une petit fleur d’eau rose flotte vers nous, un peu de magie pour clore cette jolie journée.

Jour 7: Syracuse

Pour notre dernier jour à Ortigya, on décide de se faire le tour en bonne et due forme: Fontena Aretusa, Lungomare, Duomo/ Temple d’Atena, via Roma, via Mirabella, temple d’Appollon… Des sublimes ruelles avec la mer qui pointe le bout de son nez à chaque coin de rue. Nous sommes sous le charme !

Temple d'Apollon

Temple d'Apollon

Puis, direction la zone archéologique dans Neapolis: amphithéâtre romain, autel hiéron II, amphithéâtre grec (grandiose) et la fameuse oreille de Denys

Il fait chaud, très chaud… nous n’avons qu’une envie aller nous rafraichir, mais avant petite pause déjeuner toujours à base d’Arancini et de coca frais !  A l’ombre….

La deuxième plage de Syracuse en contrebas de la Fonte Aretusa  est petite et pas forcement très propre mais ça nous suffira. Il y a beaucoup de vent mais les vagues chaudes et toujours turquoises restent très agréables !

17h30… On terminera cette chaude après-midi par une gelato pistachio … Le soleil commence à tomber, et avec lui la chaleur.

 
BONS PLANS
 
La Grotta d’Ortigia – piazza Archimede / via della Amalfitania
Arancini et autres petites choses à grignotter sur le pouce et pas chers !
 
Petit supermarché
Dans une petite perpendiculaire de la via Corso Matteotti
 
Plages: Forte Vigliena et en contrebas de la Fonte Aretusa

Périple Sicilien / étape 2: Catane et l’Etna

25 sept

Jour 4: Catane et l’Etna

On commence la journée par le fabuleux Marché aux Poissons ! Indescriptible : du poisson frais, très frais car presque encore vivant ! Du choix, des étales simples mais bien fournies, une ambiance animée et appétissante. Un lieu magnifique sous les voutes des remparts. Juste à côté un marché de fruits et légumes, fromages et viande. Tout est découpé sous les yeux des passants, même les têtes d’agneau !

Marché aux Poissons
Marché aux Poissons

On continue Piazza del Duomo, via Etna, Piazza Bellini et on revient au Duomo pour boire un verre en terrasse. Un délicieux café froid!

Plazza Del Duomo
Piazza Del Duomo
Piazza Bellini
Piazza Bellini
Café Froid Piazza Del Duomo
Café Froid Piazza Del Duomo

Ensuite, un déjeuner pour prendre des forces avant notre « ascension » de l’Etna. L’étoile d’Or, un bon plan en marge de la place Del Duomo, une petite terrasse sous les arbres et avec au loin les cris du marché.

Petite sieste, la chaleur de Catane nous assomme! La ville la plus chaude de Sicile apriori ! La clim est sur 24 et on trouve qu’il fait frais c’est vous dire !

15h, c’est parti pour la Sunset Experience ! Le guide Giuseppe vient nous chercher à l’hôtel. On sort de Catane, prend l’autoroute, traverse des villages puis on arrive a Nicolosi. On choppe des espagnols et Go ! Premier arrêt au milieu de la coulée de lave de 2001. Au loin, on aperçoit les trous que le gouvernement construits pour accueillir les prochaines coulées de lave et éviter que cela n’envahissent la  ville de Nicolosi. Du pipi de chat ! Vus d’en haut, on se rend bien compte que ces trous n’absorberons même pas 1/100 d’une coulée de lave !!

Etna

Maison engloutie par la coulée de lave de 2001
Maison engloutie par la coulée de lave de 2001
Cratère
Cratère

Giuseppe nous montre les différentes types de lave en nous expliquant que la matière n’est pas la même au début qu’à la fin etc… Ensuite on monte d’un cran. Au passage, on croise un tournage de pub pour Porsche ! Puis, on découvre une maison ravagée par la lave jusqu’au 2eme étage, on rentre par le toit ! On aperçoit aussi une église au milieu de la coulée. La lave s’est arrêtée à un mètre de l’église ! Un miracle ! Une autre plus loin n’aura pas eu cette chance ! Peut-être n’ont ils pas prié assez ironise Giuseppe !

Il fait 14 degré, on surplombe quelques cratères, une dizaine sur les 300 existants. Vue sur Catane et la mer: Grandiose !

On contourne un grand cratère et on choisit de pousser plus loin pour en voir un plus petit de plus près. Ça descend sec et surtout ça remonte sec sec sec !! Après tout ces efforts, on redescend pour s’arrêter déguster des pizzes et du vin sicilien ! Le soleil tombe.

Giuseppe nous explique que son vrai métier, c’est vulcanologue et qu’il travaille pour le centre de recherche de l’université de Catane. Sa passion, le volcan ! Il y a même rencontré sa femme, une Tchèque étudiant la flore de l’Etna. Pour l’université, il s’approche au plus près de la lave pour récupérer des échantillons. Il nous raconte qu’assister à une éruption est à la fois magique et flippant, en un mot fascinant !! D’ailleurs, il est un des rares à s’approcher aussi près et puisque sa deuxième passion est la photo, c’est lui généralement qui alimente les médias en clichés. Pour preuve, ils nous montre les milliers de photos qu’il a prises la semaine d’avant ! Magique ! Je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil sur son site ou son Flickr.

Puis on termine le vin, un dernier coup d’œil au paysage et on repart … épuisés…une douche et un verre accompagné d’antipasti et au lit !

BONNES ADRESSES CATANE
 
L’étoile d’Or – via Dusmet, 7-9
Ouvert tlj 24/24h. Repas max 10euros
 
Pour réserver votre visite sur l’Etna via Etna Summer Experience, c’est ici
 

Périple Sicilien / étape 1: Palerme

22 sept

Sicilia

Jour 1: Paris > Palerme

Départ aux aurores de Paris, escale à Munich, arrivée à Palerme Punta Raisi, tout s’enchaine, on récupère les bagages, on prend le bus pour rejoindre le centre et on arrive à l’hôtel.

30 minutes avant de pouvoir prendre la chambre. On décide donc de partir déjeuner près de l’hôtel, notre première expérience de la vie sicilienne. On se ballade vers la marché Vuciera et on se chamaille pour le lieu du dej : terrasse vs. bon plan du guide du routard (pas si bon plan que ça tant qu’on n’avait pas encore compris que les secondis sont servis sans accompagnement !).

On passe déposer nos affaires et se changer et c’est parti pour la tour de la ville.

On commence le Quattro Canti et la Fontana delle Vergogne et on s’enfonce encore plus dans le centre historique, partie la plus pauvre de la ville : Marché Ballaro… Dédales de ruelles… Pauvreté et charme… Les balcons se répondent les uns aux autres, le linge sèche, les scooters nous contournent (par la droite, la gauche, arrivent par devant ou par derrière ! Il y en a partout !) Les enfants jouent au foot, les vieux sortent quelques chaises devant chez eux et discutent (et te matent au passage !)

Quattro Canti

Quattro Canti

Fontana Vergogne

Fontana delle Vergogne

Ruelles Palermitaines

Ruelles Palermitaines

Une heure de marche plus tard, on fait une halte à la cathédrale, à la façade arabo-normande magnifique ! On l’admire en dégustant une gelato pastèque / citron ! Il fait chaud et les premières ampoules se font déjà sentir !

Cathédrale de Palerme

Cathédrale de Palerme

Avide d’en découvrir encore plus, on décide de se lancer dans la découverte de la partie moderne de la ville. On passe parle Palais de Justice, teatro Massimo, via Rugerro Settimo et on termine via Principe di Belmonte à la terrasse d’un café.

Premier frappé ! Enchainé d’un Martini Bianco (et oui clichés Italiens !) On récupère de notre première journée très remplie, puis on s’en va diner une Pizze’ vers la Piazza Olivella avec ses terrasses qui s’entremêlent les unes aux autres dans les ruelles adjacentes. Bizarrement pas de dessert sur la carte mais ils nous dégotent un melon d’eau de derrière les fagots, probablement acheter chez l’épicier du coin !

Frappé à une terrasse rue Belmonte

Frappé à une terrasse rue Principe di Belmonte

A 22h, on est à l’hôtel avec une folle envie de dormir car on est débout depuis 4h ! On découvre la TV en italien et on tombe sur « Bienvenue chez les chtis » en Italien ! MAGIQUE !

Jour 2 : Palerme

10h, la chaleur se lève et on commence par un petit déjeuner sur un des petits balcons de notre hôtel (Hôtel del Centro). Une guêpe ÉNORME vient se poser sur le pain !

On enchaine avec des visites de la Villa Giulia et du Jardin botanique préservés de l’agitation Palermitaine. Il y a tellement de voiture et de scooter, un boucan d’enfer !

Villa Guilia

Villa Giulia

Ange Cadran Solaire, Villa Guillia

Ange Cadran Solaire, Villa Giulia

Verrière du Jardin Botanique

Verrière du Jardin Botanique

Ficus Macrophylla

Ficus Macrophylla

Fleurs à pétales noires

Fleurs à pétales noires

Le jardin botanique est une merveille et vaut bien les 5euros d’entrée !  des serres, des fontaines (avec des tortues qui font bronzette), des milliers de plantes différentes venant des 4 coins du monde : ficus géant, cactus, plantes carnivores, palmier, plantes à fleurs noires, citronnier, bananier… il y a tout ce que vous voulez et même un bon vieux chêne bien de chez nous !

On sort de ce havre de paix et on rejoint le front de mer par le quartier de la Piazza Marina. On s’arrête au Rosticceria Ganci et on prend des Arancini, des petites boulettes de riz avec fromage, jambon, viandes légumes ou tomate (c’est un peu la surprise à chaque fois !). Tellement bon que cela deviendra notre principale nourriture pour toute la durée du voyage !

Ganci

Rosticceria Ganci

Arrancini

Arancini

Ensuite, on part en bus pour les plages de Mondello, à quelques kilomètres de Palerme. Les plages ou vont tous les palermitains pour se rafraichir. On monte à l’arrière du bus  et c’est la partie ouverte du bus, pas de vitres au niveau des fenêtres, c’est un peu la version cabriolet du bus ! Sympa !

A Mondello, la mer est chaude et transparente. On profite de ces premiers instants de plage : transat, parasol, musique et bières fraiches… hum les vacances ! Quelques heures plus tard, on rentre sur Palerme. Le retour est plutôt mouvementé car une bande de jeune de 13/14 ans hurlent et chahutent dans le bus (oui, j’ai l’air d’une mégère, mais ils sont pas tous très bien éduqués !!)

La journée se termine par un diner Piazza Marina avec antipasti charcuterie, boulettes de viande jambon/fromage à la  sicilienne accompagnées de frites et d’aubergines grillées. On découvre aussi le Lemoncello…

Jour 3 : Palerme > Catane

Pour ne pas changer les bonnes habitudes, on débute par un petit déjeuner sur la balcon avant d’accomplir notre mission du jour : le Monte Pellegrino !

Pour chopper le bus (812), on traverse la ville jusqu’à la Piazza Sturzo. Il est 11h05 et le prochain bus st à 11h55, mince ! On patiente en sirotant un sodé sur une terrasse avec l’arrêt de bus en vue. Oui, les bus siciliens sont capricieux, soit en avance, en retard ou l’heure ! Mieux vaut être dans les parages 15/30 mn avant l’horaire annoncé et ne pas s’étonner d’attendre 15/30 mn après l’horaire annoncé. On a le temps par ici !

Bref, on attend le bus en sirotant un soda, le bus arrive, on traverse la place en courant pour ne pas le louper (1bus toutes les heures !), on monte et boum, le conducteur coupe le moteur et s’en va, surement boire un expresso au comptoir du troquet du coin. 10 minutes plus tard il revient et on part finalement avec quelques minutes de retard.

Le bus grimpe et escalade les routes sinueuses… on gravit doucement le Monte Pellegrino, des virages, une vue sur Palerme et la mer s’annonce mais surtout du vide… Le bus klaxonne à chaque virage pour prévenir les éventuelles voitures de son arrivée, rassurant… oui et non !

Arrivée au sanctuaire de S.Rosalia. On cherche la fameuse fontaine aux gouttières ramifiées de manière spectaculaire dans lesquelles coulent de l’eau miraculeuse (oui oui on a lu ca !)…Bon, pas là apriori. On a plus droit à un sanctuaire de statues avec des trésors en toc, du plastique qui brille ! Bizarre !

En regardant le plan de notre meilleur ami des vacances (à savoir Le Guide du Routard), on se dit que la fontaine est surement plus loin, près de la statue de S.Rosalia. 1km de marche sous le soleil plus tard, arrivée à une vue époustouflante sur la baie de Palerme, surplombée de la statue taguée avec à ses pieds quelques cadavres de bières, charmant ! Et toujours pas de fontaine à l’horizon, tant pis !

En haute du Mont Pellegrino

En haut du Monte Pellegrino

Statue San Rosalia

Statue S.Rosalia

On redescend pour reprendre le bus et retourner à Palerme Centre. D’après les horaires officiels, il repasse à 14h. Et bah non ! Le mec du café nous dit que c’est 14h30, et en effet !

Déjeuner comme hier à base d’Arancini achetées au Rosticceria Ganci et déguster sur le port. On se laisse aussi tenter par une mini pizze avec une sauce tomate délicieuse ! Miam…

Puis, on fonce à l’hôtel pour récupérer nos sacs pour ensuite prendre le bus direction Catane. 2h30 plus tard, nous y sommes. On se renseigne pour les horaires de bus pour Syracuse et Agrigente, nos étapes suivantes.

Petite marche d’1/2 heure pour rejoindre le B&B Globe Trotter que je recommande fortement, car la déco est neuve et jolie). On se perd dans les ruelles du centre, il fait encore très chaud. Le quartier nous semble mal famé car très peu éclairé et peu de personne, mais en fait par particulièrement, c’est juste que nous ne sommes pas habitués.

B&B Globe Trotter

B&B Globe Trotter

Après la découverte de la chambre et une douche, on va diner Piazza Curro sur une grande terrasse avec une ambiance musicale salsa/arabe. Sympa et bon : antipasti charcuterie/fromage, calamar grillé et brushetta saumon tomates. Très frais ! Miam !

Piazza Curro

Piazza Curro

Bar Piazza Curro

Bar Piazza Curro

Antipasti Charcuterie

Antipasti Charcuterie

Brushetta tomates fraiches et saumon

Brushetta tomates fraiches et saumon

 
 
BONNES ADRESSES PALERME
 
Hotel Del Centro – via Roma, 72
Doubles entre 80 et 120 euros
Info@hoteldelcentro.it
Très bien situé, près de la gare et du centre ville, tout peut se faire à pied
 
Rosticceria Ganci – via Cala, 120
Ouvert tous les jours sauf dimanche de l’aube jusqu’à minuit. De 0,70 à 1 euro pièce
 
BONNES ADRESSES CATANE
 
B&B Globe Trotter – vicolo della Lanterna, 14
Doubles entre 48-67euros
info@globetrottercatania.com
 
 
Très bien situé
 
Resto de l’auberge de jeunesse – Piazza Curro

Le Club des 10

29 juil
Le Club des 10 en weekend ©Frédérica

Le Club des 10 en weekend ©Frédérica

Mai 2011, Sables d’Olonnes
 
 
Le Club des 10 à la campagne ©Paula

Le Club des 10 à la campagne ©Paula

Juillet 2011, Tanlay, Bourgogne
 

Coup de foudre

5 juil

Vendredi, début de weekend… mon amoureux parti à Calvi On the Rocks pour le boulot (trop dur vraiment…), je rentre de mes petites courses. Au programme rosé cuvée de Saint Tropez (pour avoir les clapotis de la mer dans la tête) et crevettes ! Mon apéro préféré, mon moment rien qu’à moi … bref, je rentre des courses, les bras chargés… ET LA QUE VOIS-JE DANS LA COUR DE MON IMMEUBLE A COTE DES POUBELLES ?! Un parfait petit meuble, made just for me, coup de foudre, hasard et coïncidence, il n’attendait que moi et mon appartement n’attendait que lui !

Depuis quelque temps, je m’étais mis en tête de trouver un nouveau meuble, d’inspiration 60’s pour le salon. Sur le bon coin et en brocante , trop cher, car le vintage c’est pas donné ! Mais tout vient à point à qui sait attendre !

Du coup, je monte en trombe déposer mes courses et redescend aussi sec pour récupérer le meuble. On ne sait jamais, en 30 secondes, un autre voisin pourrait se l’approprier !  Étape 1: les tiroirs et les portes de placards. Étape 2: le meuble en lui même. Et à cœur vaillant rien d’impossible, deux étage ? MÊME PAS PEUR !

Et voilà le résultat, pile poil ce qu’il me fallait. Je suis comblée !